Jul
1
2012

Allah est le Créateur sans besoin

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

[Sourate Azzariat (qui éparpillent) 56]

La cause finale ne convient pas à Allah:

Est-ce que le mot “pour” dans la langue arabe dans ce verset est dans le sens de justification? La cause de justification est acceptable en ce qui concerne l’homme, mais elle ne convient pas à Allah, exalté soit-Il. Pourquoi?
Certains disent: Allah, exalté soit-Il, a créé les créations dans le but qu’ils L’adorent. Lorsque l’homme trace un but devant ses yeux et s’efforce pour l’atteindre, que signifie-t-il cela? Cela signifie qu’il est un homme faible et qu’il a réalisé ce but avec un moyen. Pourquoi étudies-tu? Pour apprendre la science. Pourquoi creuses-tu un puits? Pour en tirer de l’eau. Pourquoi sèmes-tu des grains? Pour avoir de la nourriture. Lorsque l’homme a un but alors qu’il est incapable d’y parvenir, il cherche aider dans un outil. Dès que tu aies un but loin de toi et loin d’être réalisé immédiatement, tu aurais besoin d’un moyen. Si je veux aller dans une ville au lointain, il me faut une voiture parce que cette ville est loin de moi et je ne peux pas y parvenir sans prendre une voiture. Alors le mot “pour” dans la langue arabe qui a le sens de justification, de même que les buts et les moyens, sont tous vrais en ce qui concerne l’homme mais ile ne le sont pas en ce qui concerne Allah, exalté soit-Il. Dans ce verset, la justification est sortie de son sens. Il ne s’agit pas qu’Allah, exalté soit-Il, a un but et qu’Il a utilisé un moyen pour y parvenir; c’est le cas des êtres humains et des faibles. Quant à Celui qui, s’Il a voulu une chose, Il lui dit: “Sois” ainsi elle est, Il n’a pas besoin ni de moyens ni de buts. Ni les buts, ni les moyens ne Lui conviennent pas.
Y a-t-il d’autre “pour” dans la langue arabe qui est sorti de sa signification dans le Coran? Oui, c’est le “pour” qui a le sens de conséquence.
Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Les gens de Pharaon le recueillirent, pour qu’ils leur soit un ennemi et une source d’affliction. Pharaon, Hamân et leurs soldats étaient fautifs)

[Sourate AL Qaçaç (les récits) 8]

Il n’est pas raisonnable qu’un homme sage tienne un garçon pour lui être un ennemi. Mais ce garçon est devenu son ennemi. Alors ce n’est pas “pour” dans le sens de justification mais il est dans le sens de conséquence.
Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

[Sourate Azzariat (qui éparpillent) 56]

Les actes d’Allah sont justifiés par les intérêts de Ses créatures:

Néanmoins, certains comprennent ayant ignorance ou tort, que si on dénie la cause finale en ce qui concerne Allah, cela veut dire que les actes d’Allah, exalté soit-Il, n’ont pas de sens! Mais le vrai est que les actes d’Allah sont justifiés par les intérêts de Ses créatures.
Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent* Je ne cherche pas d’eux une subsistance; et Je ne veux pas qu’ils Me nourrissent* En vérité, c’est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, le Détenteur de la force, l’Inébranlable)

[Sourate Azzariat (qui éparpillent) 56]

C’est Moi qui les ai créés, s’ils M’ont adoré, ils deviendront heureux. Et ce “pour” n’est pas propre à Allah, exalté soit-Il, et il n’est pas une justification de la création d’Allah. Mais il est la cause de leur bonheur; s’ils L’adorent, ils deviendront heureux.

Les sections de la religion:

Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

[Sourate Azzariat (qui éparpillent) 56]

Vous savez tous que la religion a trois sections: un côté de mentalité, un côté de comportement et un côté de beauté.
Le côté de comportement ne se réalise qu’avec le côté mental, de même que le côté de beauté ne se réalise qu’avec celui de comportement.

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

L’adoration ne peut être accomplit qu’après une connaissance. Et cette adoration nécessite le bonheur. Tu es créé pour savoir, travailler et effectuer des actes. Le bonheur est la cible alors que l’adoration est le prix et la science est la cause.
Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent* Je ne cherche pas d’eux une subsistance; et Je ne veux pas qu’ils Me nourrissent* En vérité, c’est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, le Détenteur de la force, l’Inébranlable)

[Sourate Azzariat (qui éparpillent) 56]

Dans le hadith sacré raconté par le prophète, paix et salut sur lui, d’après la parole d’Allah, glorifié et exalté soit-Il:

Ô Mes serviteurs, J’ai interdit l’injustice à Moi-même, et Je l’ai interdite parmi vous. Donc, Mes serviteurs, ne vous vous traitez pas injustement. En effet, vous êtes tous égarés sauf que celui que J’ai guidé. Alors, demandez Ma guidée, Je vous guiderai. Mes serviteurs, vous avez tous faim sauf que celui que J’ai nourri. Demandez, donc, à Moi la nourriture, Je vous en donnerai. Mes serviteurs, vous êtes tous nus sauf que celui qui J’ai revêtu. Demandez, donc, à Moi le vêtement, Je vous en donnerai. Mes serviteurs, vous commettez des péchés en nuit et en journée et Je pardonne tous les péchés. Demandez donc Mon pardon, Je vous pardonnerai. Mes serviteurs, vous n’allez pas atteindre Mon malheur pour Me faire mal, et vous n’allez pas attendre Ma bienfaisance pour Me faire bien. Mes serviteurs, si les premiers, les derniers, les djinns et les hommes parmi vous, se sont réunis sur le cœur d’un seul homme pieux d’entre vous, cela n’augmentera rien dans Ma propriété. Si les premiers, les derniers, les djinns et les hommes se sont levé sur un seul côté pour Me demander, et que J’ai répondu à chacun son besoin, cela ne diminuera rien de Ma propriété sauf que comme un aiguille qui entre dans la mer. Certes, ce sont vos actes et Je les compte pour vous et puis Je vous les rembourse. Alors, quiconque les trouve bien, qu’il fasse louange à Allah, et quiconque trouve autre que cela, qu’il ne lamente que soi-même

[raconté par Moslim]

Allah est le Riche et le Digne de louange:

Allah, exalté soit-Il, est le Créateur sans besoin mais ce sont les gens qui sont pauvre à Lui, glorifié soit-Il.
Allah, exalté soit-Il, a dit:

(ô hommes, vous êtes les indignes ayant besoin d’Allah, et c’est Allah, Lui qui se dispense de tout et Il est le Digne de louange)

[Sourate Fatir (le Créateur) 15]

Qui est-ce réfléchit au mot “le Riche et le Digne de louange”? Parfois, l’homme manifeste son affection, sa politesse, ses mœurs et sa douceur s’il avait besoin d’un homme. Mais si cet-homme lui a renoncé, il montre sa grossesse, son orgueil et sa vanité. C’est le cas des êtres humains. Mais, Allah, exalté soit-Il, lorsqu’Il décrit Son entité avec Ses noms ou avec Ses attributs? Il les mentionne le plus souvent en paire. Il existe une relation formidable entre chaque deux noms.
Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Nous avons effectivement donné à Louqman la sagesse: sois reconnaissant envers Allah, car quiconque est reconnaissant n’est reconnaissant que pour son propre bien. Quant à celui qui est ingrat…en vérité, Allah se dispense de tout et Il est Digne de louange)

[Sourate Louqman 12]

Il se passe de vous, quand même Il ne vous traite que d’une façon qui suscite vos remerciements. Ce verset ressemble à Sa parole, exalté soit-Il:

(Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur terre glorifient Allah. A Lui la royauté et à Lui les louanges. Et Il est Omnipotent)

[Sourate Attaghabon (la grande perte) 1]

Et Sa parole, exalté soit-Il:

(Exalté soit le Nom de ton Seigneur (Allah), plein de Majesté et de Munificence)

[Sourate Arrahman (le tout-Miséricordieux) 78]

Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Ô hommes, vous êtes les indignes ayant besoin d’Allah, et c’est Allah, Lui qui se dispense de tout et Il est le Digne de louange)

[Sourate Fatir (le Créateur) 15]

Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Dis: devais-je prendre pour allié autre qu’Allah, le Créateur des cieux et de la terre? C’est Lui qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis: On m’a commandé d’être le premier à me soumettre. Et ne sois jamais du nombre des associateurs)

[Sourate AL An'am (les bestiaux) 14]

Dans le hadith sacré raconté par le prophète, paix et salut sur lui, d’après la parole d’Allah, glorifié et exalté soit-Il:

(Mes serviteurs, si les premiers, les derniers, les djinns et les hommes parmi vous, se sont réunis sur le cœur d’un seul homme pieux d’entre vous, cela n’augmentera rien dans Ma propriété. Si les premiers, les derniers, les djinns et les hommes se sont levé sur un seul côté pour Me demander, et que J’ai répondu à chacun son besoin, cela ne diminuera rien de Ma propriété sauf que comme un aiguille qui entre dans la mer. Certes, ce sont vos actes et Je les compte pour vous et puis Je vous les rembourse. Alors, quiconque les trouve bien, qu’il fasse louange à Allah, et quiconque trouve autre que cela, qu’il ne lamente que soi-même)

[Raconté par Moslim]

Et louange à Allah Seigneur de l’univers

Traduit par : Alaa Abouzrar
Révisé par : Ghada Nouri