Déc
21
2012

Allah, l’homme, la religion et la vie

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

L’homme:

1- Allah a déposé en homme une force cognitive afin qu’il demande la vérité:

Au début, Dieu a déposé en homme une force cognitive, et l’a distingué avec cette force des autres créatures. Cette force cognitive nécessite la demande de la vérité. Il a créé en lui un besoin supérieur pour connaître la vérité. Si on n’a pas satisfait ce besoin supérieur, si l’homme n’a pas recherché la vérité, s’il n’a pas recherché le secret de son existence, le but de son existence et la meilleure pratique qu’il peut faire dans sa vie, il s’affaisse de niveau de son humanité. Il y a des besoins inférieurs et d’autres en bas, et il y a des besoins supérieurs et sacrés.
Dieu -Gloire à Lui- a déposé en homme cette force, pour qu’elle soit satisfaite. Cependant l’homme qui cherche la vérité, et connaît le secret de son existence, et le but de son existence, peut-être, peut s’approcher à bien confirmer soi-même et faire réaliser son existence sur la terre.

2- La première chose que l’homme demande de connaitre, c’est Allah

Le point précis dans la religion : c’est connaître Dieu, la supériorité de connaître Dieu sur la connaissance de Ses créatures est comme la grâce de Dieu sur Ses créatures. Et combien la distance est très grande entre votre connaissance à une chose des créatures de Dieu et connaître le Créateur des cieux et de la terre. La distance est très grande.
Le messager d’Allah, paix et bénédictions sur lui, a dit:

la supériorité des paroles de Dieu sur celles des hommes est comme la grâce de Dieu sur Ses créatures

[Rapporté par Darmi dans ses sunnas]

Et maintenant la supériorité de connaître Dieu sur celle de Ses créatures est comme la grâce de Dieu sur Ses créatures. Donc : il n’y a aucune connaissance qui surpasse celle de Dieu -Gloire à Lui:
Dieu dit:

Fils d’Adam! Demande moi !tu Me trouves, si tu Me trouves, tu trouves tout, et si Je te passe, tout va te passer

[Rapporté dans l'effet]

Chers frères, si un enfant a dit :”J’ai une somme d’argent” Comment peut-on évaluer ce montant ?On peut l’estimer de deux cents livres par exemple. Mais si un haut responsable d’un grand Etat a dit: “Nous avons bien préparé une somme d’argent pour la guerre”. Tu vas compter ;que cela vaut deux cents milliards. Le même mot est dit par un enfant, nous l’avons apprécié d’un nombre, et un autre homme l’a dit, nous l’avons apprécié d’un nombre. Si le Créateur des cieux et de la terre a dit:

(Et t’a enseigné ce que tu ne savais pas .Et la grâce d ‘Allah sur toi est immense113)

[Sourate des femmes]

3- Rien ne peut surpasser le rang de la science:

Cependant, rien ne peut surpasser le rang de la science ; si tu veux ce bas monde, demande la science. Si tu veux l’au-delà, aie de la science, si tu veux toutes les deux ; intéresse-toi de la science. Et la science ne te donne quelques de ses parties ; que si tu lui donnes tout. Si tu lui donnes quelques de tes parties, elle ne te donne rien. Et l’homme reste un savant tant qu’il demande la science ;s’il croit qu’il a appris la vérité, il est ignorant.
A cette Occasion, celui qui préfère l’au-delà sur ce bas Monde, il gagne tous les deux ; mais l’ignorant qui préfère ce bas monde sur l’au-delà, perd tous les deux.

4- connaître le commandeur avant le commandement:

Chers frères! Voilà un point très précis :tu peux connaître Dieu, tu peux redoubler ta connaissance en Dieu et reconnaître son commandement et son interdiction. Mais la grande Vérité,

que si tu connais le Commandeur, puis tu connais le commandement, tu dois disparaître en obéissant le Commandeur. Mais si tu connais l’ordre, et tu ne connaitras pas le commandeur, tu vas certainement négliger l’ordre.

Peut-être, j’ai mis la main sur le premier problème du monde islamique. Les compagnons honorables sont peu nombreux, et leurs étendards arrivent aux extrémités du monde, car, ils connaissaient Dieu. Et quand nous nous satisfaisons de connaître Son commandement, et n’arrivons pas à Le connaître, la connaissance ne nous conduit pas à Lui obéir, comme vous voyez le monde islamique, où nous n’avons pas la force.
Dieu, Gloire à Lui –dit:

(Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’il a agréée pour eux .Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité .Ils M’adorent -55)

[Sourate de la lumière]

Selon le verset coranique, devant cette mauvaise réalité, nous ne sommes pas les successeurs sur la terre, nous n’avons pas la suprématie, nous n’avons pas la sécurité et la balle est dans notre cour, car:

(*Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions .Ils se trouveront en perdition.*(59))

[Sourate de Marie]

Donc: la distinction est claire entre la première génération des compagnons honorables qui connaissaient Dieu, et appliquaient Sa méthode, ont mérité les promesses de Dieu -Gloire à Lui, et comme vous savez tous, l’anéantissement de l’univers est plus facile à Dieu que de pas réaliser Ses promesses aux croyants.

5- la connaissance de Ses créatures est l’origine du bon état d’ici bas, la connaissance de Son commandement c’est l’origine du bon état de l’au-delà:

Mais il y a une autre chose : c’est la connaissance de Son commandement, la connaissance de Ses créatures, c’est la spécialisation des universités dans le monde. Chaque université, où tu vas, tu peux y trouver des facultés de sciences: la médecine, la géométrie et la pharmacie, etc.
C’est la connaissance de Ses créatures. la connaissance de Ses créatures : qui est l’origine du bon état dans ce bas monde, et les musulmans sont obligés d’avoir la science suffisamment pour apprendre ces sciences et pour qu’ils soient forts. Il y a la connaissance des créatures de Dieu. Et les musulmans sont appelés à apprendre cette connaissance. Cette connaissance est comme un devoir facultatif, si quelques-uns l’apprennent, les autres sont tolérés. Elle est le bon état dans ce bas monde. Mais connaître Son commandement :c’est connaître le licite et l’illicite, connaître les affaires commerciales, les lois de traitement journalier. Ce sont tous, parmi les lois de la jurisprudence. Il est nécessaire que chaque homme connaisse ces préceptes, pour que son mouvement dans la vie soit selon la méthode de Dieu, Gloire à Lui.
Tu seras sain avec la droiture. Car, tu appliques les instructions du Créateur. Il est impossible de suivre les autres connaissance ; mais suivez seulement celles du Créateur. Car Dieu est Docte.

(Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui est parfaitement informé)

[Sourate du Créateur verset -19-]

Connaître le commandement de Dieu est une obligation à chaque musulman. La connaissance de Ses créatures est une obligation facultative. Si quelques-uns l’apprennent, les autres sont tolérés. Mais la connaissance de Son commandement est une obligation à chaque musulman. Comment vas-tu adorer Dieu ?Pour que tu puisses L’adorer, Il faut que tu connaisses Son commandement et Son interdit. connaissance de Ses créatures, c’est pour le bon état dans ce bas monde, et pour que les musulmans aient une force. Et la connaissance Son commandement est pour l’agrément de l’adoration.

6- La connaissance du commandement de Dieu demande des études, alors que la connaissance de Dieu demande une persistance:

Mais, il reste la connaissance Lui. La connaissance de Son commandement, et de Sa création demande des études (échanger des idées),un professeur, un livre, un temps, une lecture, une révision, une mémorisation, de faire des examens, pour avoir l’agrégation. Mais la connaissance de Lui demande la persistance.
Toi, quand tu seras engagé, et quand ton mouvement dans la vie est appliqué selon la méthode de Dieu -Gloire à Lui- Dieu te donne Sa Grâce et un peu de lumière de Sa connaissance- Gloire à Lui. Cependant la connaissance de Ses créatures, demande l’échange des idées, et la connaissance de Son commandement demande aussi l’échange des idées. La connaissance de Sa création et Son commandement sont le bon état dans ce bas- monde, et pour la force des musulmans. Et la deuxième est comme une base pour accepter l’adoration. Mais la connaissance de Dieu demande la perpétuité, autant que tu domptes tes sentiments, tes agitations et tes repos, tes regards, ta maison, et ton travail, autant que Dieu te donne de sa Grâce et t’octroie un peu de Son savoir.

(Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent)

[Sourate de ceux qui éparpillent]

L’adoration

1- Définition de l’adoration:

L’adoration est une obéissance volontaire, mêlée d’une affection du cœur qui est basée sur une connaissance de conviction qui aboutit à un bonheur éternel.

2- Les trois totalités en adoration:

Cette définition a trois totalités: totalité de la connaissance: totalité de la conduite et totalité de la beauté:
La totalité de la conduite est l’origine. Si le musulman n’a pas la droiture en appliquant l’ordre de Dieu, ne peut recueillir rien de la religion : c’est la totalité de la conduite.
Le croyant est engagé, obligé de suivre la méthode de Dieu, Gloire –à –Lui. Le croyant est dans sa vie, comme ensemble de valeurs. Il a des obligations, des devoirs, une sunna certaine, une sunna incertaine, connaît le licite, le détestable, le peu interdit, l’interdit, et l’illicite. La connaissance de Son commandement est l’origine de l’agrément de l’adoration.

3- Les adorations sont des cultes rituelles ou des traitements:

A cette occasion, l’adoration est très large : il y a une adoration rituelle, et l’adoration de traitement. Parmi les adorations rituelles: la prière, le Jeûne. Mais, ils ne seront valables qu’avec la bonne adoration du traitement. Pour cela : quelques savants ont dit:

Quitter quelque chose illicite est meilleure de faire quatre- vingt pèlerinages en islam

Et on a rapporté dans les quelques sacrés hadiths :

Par Dieu ! Si j’aiderais un frère, en l’aidant de faire son besoin, est meilleur de jeûner un mois ou être en retraite dans ma mosquée que voici

[Excitation, et la crainte selon le fils d'Abbas, document incertain]

Les voies de connaître Dieu-Gloire à Lui:

La vérité : que nous sommes devant trois voies ouvertes

1- Premier procédé: le regard dans les signes cosmiques:

La première clause: Ses signes cosmiques, Dieu -Gloire à Lui -a dit:

(En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence*191*qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre(disant):((Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Garde nous du châtiment du Feu)

[Sourate de la Famille d'Imran]

Et pour cela, pour connaître Dieu – Gloire à Lui- il faut que nous pensions à Ses créatures. Le verset est très clair, dans lequel Il y a une allusion très précise : que le croyant médite la création des cieux et de la terre d’une spéculation continuelle. Le verbe est au présent

(réfléchissent)

indique la continuité. Pour savoir Dieu, il faut que nous pensions à Ses créatures.
Chers amis, cet univers prononce l’existence de Dieu, son monothéisme et sa perfection. On dit:

L’univers est un Coran silencieux, le Coran est un univers doué de la parole, et le prophète -que la paix soit sur lui-est un Coran qui marche

La première chose, il y a des signes cosmiques, dont on a besoin de réfléchir. On peut y penser. C’est une voie de sécurité car: tout ce qu’i l y a dans cet univers est considéré comme une apparence, qui montre les noms les plus beaux de Dieu et voici le sujet de cette première leçon.
Tu vois une miséricorde dans l’univers. Donc: Dieu est Le très miséricordieux. Tu vois une sagesse dans l’Univers, donc: Dieu est Le Sage. Tu vois une puissance, dans l’Univers, donc Dieu est Le tout Puissant. Tu vois dans une richesse dans l’Univers, donc Dieu est Le très Riche. On dit: que l’univers est comme une apparence des noms les plus beaux de Dieu et Ses attributs gracieux. Ce sera une voie pour connaître Dieu.
Dans cette occasion, dans le Noble Coran, il ya mille et trois cents versets parlent de l’univers.
Chers frères ,par Votre Seigneur, si tu lis un verset qui contient un commandement, cela exige que tu seras commandé, et si tu lis un verset qui contient un interdit, ce verset t’exige de t’interdire, et si tu lis un verset dans lequel tu trouves la description de l’état des habitants du paradis, cela exige qu’il faut chercher pour entrer au Paradis, et si tu lis un verset dans lequel la description de l’état des habitants de l’Enfer, ce verset t’exige , que tu te préserves de l’Enfer. Même d’une moitié d’une datte. Et si tu lis le récit des peuples précédents, que Dieu -Gloire à Lui- a anéantis, ce verset t’exige de faire attention et de t’éloigner de chaque acte fait par ceux-là.
Maintenant la question: si tu lis un verset dans lequel il y a une allusion à l’univers, à la création de l’homme. Quel est le sens de ce verset? Le sens de ce verset t’exige de penser à la création des cieux et de la terre.
Chers Frères, dans le Noble Coran, mille et trois cents versets parlent de L’univers, de la création de l’homme, et le verset ,deuxième fois, je le répète pour vous:

(En vérité, dans la création des cieux et de la terre et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence (191) qui, debout, assis, couchés sur les côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) (Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain, Gloire à Toi! Garde- nous du châtiment du Feu)

[Sourate de la Famille d'Imran]

Cette voie aboutit à Dieu. C’est la méditation de la création des cieux et de la terre et cette voie est facile, sûre, et fructueuse.

2- Deuxième voie: le regard dans les actions de Dieu

Il y a une autre voie : Dieu- Gloire à Lui a dit:

(36.« Parcourez par la terre et regardez quelle a été la fin des menteurs ».)

[Sourate de l'abeille]

Maintenant, la deuxième voie pour connaître Dieu: C’est regarder dans Ses actions. Dieu- Gloire à Lui -veut ce qu’Il veut, et Ses actions sont attachées à la sagesse complète. Quelques savants disent:

rien ne serait fait que selon la Volonté de Dieu, et rien ne serait réalisé qu’avec Sa Volonté. Ce que Dieu le veut sera attaché avec la sagesse absolue .Et la sagesse absolue est attachée au bien absolu

A cette occasion, il y a des signes cosmiques : ce sont Sa création, il y a des signes faits par Lui, ce sont Ses actions, et il y a des versets coraniques, ce sont Ses paroles. Donc, la voie pour connaître Dieu, est de méditer sur Ses signes cosmiques (Sa Création) et regarder Ses signes faits par Lui (Ses actions) puis bien méditer Ses versets coraniques.
Dieu dit :

O fils d’Adam! demande Moi !tu Me trouves, si tu Me trouves, tu trouves tout, et si Je te quitte, tu vas perdre tout, et Moi, Je suis le plus aimé à toi de tout

On dit:

-Si tes yeux voient notre beauté de ce que les autres ont vu,
-tu ne Nous quittes en allant aux autres.
-Si tes oreilles entendent la beauté de Notre discours,
– tu te déshabilles le vêtement de superbe et tu viens à Nous
-Si tu goûtes le goût de l’affection seulement comme un atome,
– tu excuses celui se sacrifie pour Nous aimer
-S’ il t’arrive un souffle qui vient de Notre côté
-tu vas te sacrifier en Nous aimant et de vivre près de Nous

Un verset, avec lequel sera la quiétude de l’homme:

Chers frères,

(28. «N’est-ce point par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs»)

[Sourate de la Foudre]

Dans le cœur, un vide qui ne sera pas rempli de l’argent, ni de la jouissance, et ni de la force. Nous avons besoin de la foi, car Dieu -Gloire à lui – dit:

(134. «Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes une vie pleine de gêne le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement»)

[Sourate Ta- Ha]

La nature de l’homme est d’aimer son existence, et que son existence soit saine. Il aime l’amour de la perfection de son existence, la continuité de son existence, mais l’origine de la préservation de son existence est d’appliquer la méthode de Dieu. L’origine de la perfection de son existence a une base, c’est d’approcher de Dieu- Gloire à Lui- l’origine de la continuité de son existence a une base, c’est l’éducation des enfants pour que ce fils soit la bonne postérité de son père.

Quatre surfaces en Islam :

1- la surface de la croyance :

Frères honorables, donc: on peut symboliser l’Islam, par un triangle, qui a quatre surfaces : la première surface:
La surface de la croyance : Elle est la plus dangereuse en Islam, car, si elle est rectifiée, l’œuvre sera correcte, et si elle est incorrecte, l’œuvre sera annulée.
A cette occasion, l’Islam offre à l’homme des concepts, profonds, précis, concordants en ce qui concerne l’univers, la vie, et l’homme. Quand tu récites le Noble Coran, tu es devant l’ensemble de concepts, profonds, précis, et concordants.
Tu connais le secret de ce bas-monde. Pourquoi es- tu dans ce bas- monde ? Quel est le but de la maladie? Quel est l’objectif des calamités ? Pourquoi la mort est-elle? Et qu’est-ce qu’il y a après la mort? Qu’est- ce qu’il y a avant la mort ? D’où viens-tu? Où vas-tu? Pourquoi as- tu une sécurité doctrinale?
Cependant, si l’homme s’enfuit de Dieu, et s’imagine des idées spécialisées, et y croit, il sera surpris soudainement devant une surprise foudroyante, que ces idées ne sont pas correctes. Mais, quand, il croit en Dieu, et croit dans Sa méthode, et que cette méthode lui offre une explication profonde, précieuse, concordante à la vérité de l’univers, à la vérité de la vie de ce bas-monde, et à la vérité de l’homme, alors, il peut réussir.
Cependant, dans ce triangle, la première surface, celle des croyances. Donc, commettre des péchés dans la balance ne sera pas corrigé, mais commettre des péchés dans le poids ne sera pas répété. Il est mieux mille fois de commettre des fautes dans les vocabulaires de la méthode que de commettre des erreurs dans l’origine de la conception. Si la balance, qui n’est pas juste, si tu l’emploies million fois, le poids n’est pas juste, mais si elle a été juste, et tu ne peux pas bien lire le nombre, c’est seulement une faute. Donc, l’erreur dans la balance ne sera pas rectifiée, mais l’erreur dans le poids ne sera pas répétée.
Il est mieux de commettre mille péchés dans le poids au lieu de commettre des erreurs dans la balance. La première surface dans le triangle est la surface de la croyance, si elle a été rectifiée, l’œuvre sera valable. Et si la croyance n’est pas correcte, l’œuvre sera annulée. Il n’y a aucune déviation dans la conduite qu’à cause de la déviation de la croyance. Et si la croyance n’a pas influence sur la conduite, tu peux croire ce que tu veux. Mais aucune erreur dans la croyance, qu’elle ne reflète comme erreur dans la conduite. Pour l’approchement: parfois, l’aviateur commet une erreur, en braquant la cible dans l’air d’un millimètre. Ce millimètre en l’air se transforme sur la terre à un kilomètre. Donc le péché dans la croyance a des effets très nuisibles. Pour cela, il faut que nos croyances soient rectifiées. Et l’homme a besoin de bien rectifier ce qu’il croit. Parfois, il croit quelque chose qui n’est pas juste, parfois une superstition, quelques choses répandues entre les gens. Il est très nécessaire de rechercher dans la croyance, ce qui est juste. Si Dieu accepte d’un homme une croyance par coutume, les hommes égarés sur la terre seront agréés auprès de Dieu, mais, Dieu- Gloire à Lui- dit:

(19. «Sache, qu’il n’y a d’autre Dieu que Lui »)

[Sourate de Mohamad]

La croyance d’un croyant ne sera acceptée qu’avec la conviction, la coutume est refusée, car Dieu -Gloire à Lui – dit:

(19. «Sache qu’il n’y a d’autre Dieu que Lui »)

[Sourate de Mohamad]

2- La surface de l’adoration :

La deuxième surface dans le triangle est la surface des adorations. L’origine dans les adorations est la proscription. Il n’y a aucune adoration qu’avec l’argument décisif, et complet, car: les adorations sont des approchements auprès de Dieu et Celui-ci -Gloire à Lui dit:

(56. «Je n’ai pas créé les djinns et les gens que pour M’adorer »)

[Sourate des bourrasques]

L’adoration est la cause de notre existence, mais elle est le secret de notre existence. Ces adorations ont des conceptions très précises et de grands concepts.
L’adoration tourne avec l’homme, où il tourne dans tout de ses temps, ses états et ses préoccupations et pour cela : la deuxième surface est les adorations:
Le plus dangereux, dans ce sujet, que les adorations rituelles ne seront pas valables, ni acceptées, que si les adorations de traitement seront valables. Pour cela :le Prophète -que la paix soit sur lui- a dit:

Est-ce que vous connaissez qui est en faillite? ils disent: le failli d’entre nous, ô Messager de Dieu, celui qui n’a pas ni denier, ni dinar, et ni bien. Il dit :- le failli d’entre ma communauté, dans le Jour de Jugement : celui qui fait la prière, le jeûne ; et la zakat, mais il a injurié untel, insulté l’honneur d’untel, calomnié untel, dilapidé l’argent d’untel, et a giflé untel. On lui fait s’asseoir, on demande de rendre compte à untel, on prend de ses bonnes actions, et l’autre prend de ses actions, quand celles -ci disparaissent, avant d’acquitter ce qu’il doit, on prend de mauvaises actions de ces hommes-là et il sera précipité en Enfer

[Mouslim d'après Abou Houraira]

C’est la prière.
Le Jeûne:

Abou Houraira, que Dieu l’agrée – a rapporté : que le Prophète -que la paix soit sur lui- a dit: «Celui qui ne quitte pas le faux témoignage et l’exerce, Dieu n’a pas besoin que cet homme quitte son nourriture et son boisson

[Rapporté par Boukhari, Abou Daoud, Al-Tirmithi et Ibn Maja]

Pèlerinage:

Celui qui fait le pèlerinage d’un argent illicite, et a mis son pied sur la monture, et dit:” O Seigneur! je Te réponds”. On lui répond : on ne t’exauce pas, tu ne réussiras pas et ton pèlerinage est rejeté sur toi

[Rapporté dans une tradition]

La zakat, Dieu le Très-Haut a dit:

(53. «Dis : dépensez ! Bon gré, mal gré : jamais cela ne sera accepté de vous, car vous êtes des gens pervers».)

[Sourate du repentir]

Attestation qu’il n’y a d’autre Dieu que Lui :

Celui qui dit: il n’y a d’autre Dieu que Dieu véritablement entre au Paradis. On dit: quelle est sa vérité? Il dit : de ne pas transgresser les interdictions de Dieu

[Excitation et crainte d'après Aïd ibn Arkam dans son document]

Les adorations rituelles comme la prière, le jeûne ne seront ni valables, ni acceptés que si les adorations de traitement seraient valables. Donc la première surface est celle des croyances, et la deuxième surface est celle des adorations.

3- la surface de traitement :

Et la troisième surface est celui de traitement. Quand notre maître Jaafar a été questionné par Négus sur l’Islam. Qu’est- ce qu’il dit? Il dit:

((O roi, nous avons été ignorants, nous adorons les idoles, mangeons la bête morte, faisons la turpitude, rompons le lien de parenté ; et maltraitons les voisins. Le fort d’entre nous, s’empare sur le faible. Nous sommes restés comme cela, jusqu’au moment où Dieu nous envoie un Messager d’entre nous. Nous connaissons sa lignée et sa sincérité, sa loyauté et son abstinence. Il nous a appelés à Dieu pour Le déifier, L’adorer, désavouer ce que nous adorons, nous et nos ancêtres, en dehors de Lui, comme les pierres et les idoles, nous a ordonnés d’être sincères dans nos propos, rendre le dépôt. Ne pas rompre le lien de parenté, d’être bon avec les voisins, de s’abstenir les prohibitions, de ne pas faire écouler les sangs, nous a interdits de faire la turpitude, ou le faux témoignage , de ne pas subtiliser le bien de l’orphelin, de ne pas calomnier contre la femme engagée, nous a ordonnés d’adorer Dieu ,Unique, de ne Lui donner aucun associé , nous a ordonnés de faire la prière , acquitter la zakat et de jeûner))

[Ahmad d'après la mère de salama]

Donc l’Islam est l’ensemble de valeurs morales. Ici, le Prophète -que Dieu lui donne l’accord et la paix a dit:

L’Islam se base sur cinq piliers

L’islam est comme une édification de moralité, et les cinq adorations sont les piliers de l’Islam. Pour cela. On a dit: la foi, c’est la moralité. Chaque fois que vous ayez la moralité vous aurez la foi.
La première surface est les croyances, le deuxième est les adorations, le troisième est le traitement.

Quitter un peu d’illicite est meilleur de faire quatre -vingt pèlerinages après que tu sois musulman.

-Par Dieu si je satisfais le besoin de mon frère est meilleur de jeûner un mois ou d’être en retraite dans ma mosquée que voici.

4- La surface de la moralité :

La dernière surface est celle de la moralité:

(Certes tu as un bon caractère)

Si tu n’appliques pas les bonnes moralités, si tu n’es pas équitable, si tu n’es pas modeste, et tu n’as pas la clémence, c’est comme celui qui n’a pas cueilli les fruits de cette religion

Et louange à Allah Seigneur de l’univers

Traduit par : Herbaoui Izzat
Révisé par : Fatima Abdul Rahman AL-KHATIB