Oct
15
2016

La valeur de l’homme pour Allah

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

La valeur de l’homme pour Allah est à la hauteur de ses bonnes actions:

image



image

Chers frères, ta dimension chez Allah est à la dimension de tes bons actes, ta dimension chez Allah et à la hauteur de la dimension de ta bonté, ta dimension chez Allah est à la dimension des dons que tu fais, ta dimension chez Allah est à la dimension de l’amour que tu peux éprouver, par conséquent la porte est grande ouverte, c’est l’occasion de la vie et elle est unique.
Mes frères, il n’y a pas un parmi nous qui ne veille pas sur sa sécurité, sur son bonheur et sur la pérennité de son existence. Ta sécurité est dans ta rectitude, ton bonheur réside dans les bonnes actions que tu peux accomplir, la pérennité de ton existence se poursuit à travers la bonne éducation que tu peux transmettre à tes enfants. Je ne peux pas penser qu’un père et une mère puissent être heureux si leur enfant est à l’antithèse de ce qu’ils espèrent pour lui. J’ai tenu un propos alors que j’étais de passage par les Etats-Unis et cela m’est resté. Je leur ai dit (à l’époque Bill Clinton était le président) Si j’avais la fonction de Clinton, si j’avais la fortune d’Onassis, si j’avais le savoir d’Einstein et si mon fils n’est pas comme j’espère alors je serai le plus malheureux des gens. Par ailleurs, si les musulmans souffraient dans leurs pays de l’éducation de leurs enfants, je pense que cette douleur est décuplée, quand ils vivent loin ; dans d’autres pays que le leur. C’est pourquoi ma première recommandation, et j’insiste sur ce point fondamentale, c’est de prendre soin de vos enfants car l’enfant est un prolongement de toi, et tu ne peux être heureux que si ton enfant et comme tu l’espères.

Cette question demande un effort. Si cet effort est raisonnable il est possible que cet enfant dans nos pays grandisse en observant son oncle paternel, maternel et tous ceux qui l’entourent évoluer selon un modèle unique, il voit qu’il y a une, deux, trois et plusieurs mosquées, qu’il y a des cours de religion. Mais quand il est dans un pays étranger, il y a tellement d’évènements distracteurs et d’obstacles qui pourraient l’éloigner et l’écarter de la religion et du modèle parentale.

Une histoire:

Donc Allah considère l’homme en fonction des bonnes actions qu’il accomplie. Dans l’orient il y a un quartier nommé « le marché de Sarouja » dans ce quartier il y a une mosquée très connue nommée « La mosquée des roses » l’orateur de cette mosquée a fait un songe durant son sommeil, dans lequel il a vu le prophète (Bénédiction & paix sur lui) qui lui disait: « dit à ton voisin Mr Intel qu’il est mon compagnon au Paradis ». Son voisin était un homme simple, lui se considérait comme un homme lettré, ayant plusieurs diplômes, donnant des conférences, doté d’une éloquence et d’une grande clarté dans le propos, soucieux et inquiet de cette situation, il alla chez ce voisin. Lorsqu’il toqua à sa porte, il lui dit: j’ai pour toi une excellente nouvelle de la part du prophète ?Bénédiction et salut de Dieu sur lui ? mais je ne t’en parlerai pas avant que tu ne me dises comment es-tu avec ton seigneur. Ce vendeur n’osa pas répondre mais sur l’insistance de cet homme il finit par céder. Il lui dit depuis peu je me suis marié, après cinq mois de cette union elle accoucha mais à terme. J’aurai pu si j’avais voulu, la répudier, ce n’est que justice; j’aurai pu faire un scandale à ce sujet, ce n’est que justice, j’aurai pu chercher à connaître la cause de cette situation, après tous les gens étaient de mon côté, même sa famille et tout le monde était avec moi. Cependant j’ai préféré l’amener vers la repentance.

J’ai fait venir une sage-femme afin qu’elle l’assiste à l’accouchement, et elle a eu un garçon. J’ai pris cet enfant sous ma cape et je me suis arrêté face à la mosquée des roses jusqu’à ce que l’imam annonce la prière individuelle. J’ai déposé l’enfant derrière la porte et j’ai rejoint le groupe pour cette prière. Lorsque la prière s’acheva l’enfant s’est mis à pleurer. Le groupe s’est approché de lui, l’homme les a rejoints s’inquiétant de cette situation. Ils lui dirent: vient voir c’est un enfant abandonné. Il dit: donnez-le moi je vais m’en occupé. Il prit l’enfant devant tous ces gens et il ramena cet enfant à sa mère.
Cette histoire me rappelle le verset suivant:

(CERTES, ALLAH COMMANDE L’EQUITE, LA BIENFAISANCE ET L’ASSISTANCE AUX PROCHES )

[Sourate An-Nahl: verset 90]

Evidemment que la bienfaisance et plus noble, la justice est coercitive alors que la bienfaisance est volontaire. De cette façon il l’a amenée vers la repentance et il lui a permis d’élever son enfant.

Et louange à Allah Seigneur de l’univers

Traduction : Houda Jawaher-Kicken
Vérification : Sihem Mostefai