Mai
22
2019

Le fait de se tourner et se retourner durant le sommeil.

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Le sommeil est un des signes d’Allah (Exalté soit-Il) :

Dr. Nabulsi :
Au Nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Louange à Allah le Seigneur de l’univers, que la Paix et le Salut soient accordés à notre maitre Mohammad, le véridique et l’honnête.
J’ai reçu un jour, la visite d’un frère dans mon bureau à Damas, il se plaignait d’un cas étrange, en vérité, je n’avais jamais rien entendu de pareil. Il m’a dit :
« Je ne parviens pas à dormir » puis il a juré par Allah qu’il payait la somme d’un million de livres par nuit pour pouvoir dormir.
image
L’insomnie est une maladie excessivement rare, je m’en suis enquis, la personne ne parvient pas à fermer l’œil de la nuit. Cette personne paie un million de livres par nuit pour pouvoir dormir. A vrai dire, il est des grâces avec lesquelles on s’est tellement adapté jusqu’à les avoir complètement oubliées. Le prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) implorait Allah en disant :
(O Allah, permets-nous la perception de Tes Grâces par leur persévérance non par leur disparition).
Le fait de poser sa tête sur l’oreiller et de s’endormir aussitôt constitue une grâce majeure ; le sommeil est un processus assez complexe. Pendant les heures de sommeil, les neurones se tiennent à distance les uns des autres, les échanges entre les différents réseaux neuronaux du cerveau diminuent et la communication est moins intense que durant l’éveil.
image
La question est semblable à un ruisselet énormément large que l’homme se voit impuissant à traverser ; donc, les réseaux neuronaux suspendent leurs activités car la distance à traverser est relativement étendue ; mais pendant l’éveil, ces cellules neuronales se rapprochent et se mettent en activité. A rappeler que la cellule nerveuse possède un corps cellulaire à partir duquel s’étendent des ramifications selon une structure arborescente (en forme d’un arbre).
Donc, le sommeil tient ces cellules en distance les unes des autres et la personne se trouve en déconnection avec le monde extérieur, elle n’entend plus rien, cependant, elle sursaute au bruit de la détonation d’un canon
image
Lorsqu’on se trouve poursuivi par un ennemi et que la distance est suffisamment large, on saute sur le coup car la peur nous pousse à réagir. On réagit aux bruits sonores, on peut sauter, la peur nous stimule ; ce qui revient à dire que l’homme entend les bruits sonores pendant son sommeil et se réveille en sursaut, mais n’est point sensible aux bruits ordinaires avec lesquels il s’est familiarisé.
Ce qu’il y a de plus étrange là-dedans, c’est bien la sélection de l’ouïe. On a posé un enregistreur sur une fenêtre près de laquelle deux hommes étaient installés, engagés dans une discussion. Au bout d’une heure on leur a demandé : « Qu’avez-vous entendu durant cette heure qui vient de s’écouler ? » « Rien du tout », ils n’avaient rien entendu, pourtant lorsqu’on a fait tourner l’enregistreur, on avait pu discerner des voix, un heurt de véhicule, le sifflet d’un policier.
image
La question est des plus étrange. La Subtilité et la Perfection de la Création d’Allah ont décrété que lorsque l’homme se trouve préoccupé par un sujet quelconque, il sera complétement indifférent à tout ce qui n’est pas en rapport avec son centre d’intérêt ; en effet, tout son corps est assujetti à son centre d’intérêt, sa mémoire, son imagination, ses informations antérieures… il s’acharne à chercher les plus petits détails ; c’est ce qu’on appelle l’état de concentration qui s’oppose à l’état de familiarité.
image
Certains actes intelligents sont passés au stade des actes habituels, comme le fait de rentrer chez soi : tu longes les rues qui te ramènent chez toi en conduisant la voiture sans trop faire attention, tu passes d’une ruelle à une autre, tu tournes à droite puis à gauche, tu changes la vitesse de la voiture d’une façon automatique sans trop y réfléchir… tous ces actes font partie de l’habitude. Si on avait à réfléchir à tous les actes qu’on entreprend, notre vie deviendrait pénible ; heureusement et par une Grâce divine, un grand nombre d’actes compliqués sont passés dans le cercle de l’habitude. Par conséquent, une fois que l’homme parvient à connaître Allah, il pourra saisir profondément les choses qui l’entourent.
Dr. Bilâl :
Allah (Exalté soit-Il) dit :

(Et parmi Ses signes votre sommeil la nuit et le jour…)

[AR-R?M (LES ROMAINS) : 23]

Vous avez tantôt fait allusion au mécanisme du sommeil, on peut entendre quelqu’un dire : « Je dors d’un sommeil profond » alors qu’un autre affirme : « je dors d’un sommeil léger ».

La Sagesse divine inclue dans le sommeil profond et le sommeil léger :

Dr. Nabulsi :
On raconte que l’homme dort d’un sommeil profond pendant deux ou trois heures. Bien que tu dormes d’un sommeil léger, tu es toujours attentif à ce qui se passe autour de toi, tu peux déceler la personne qui s’est introduite dans ta chambre, discerner les paroles de celui qui parle, entendre les pleurs d’un enfant… cette phase appartient au sommeil léger.
image
Durant le sommeil paradoxal ou profond, la personne se trouve isolée du monde extérieur. Il est cependant bon de souligner que par une Sagesse divine extrêmement infinie, la maman n’est sensible à aucun bruit aussi fort soit-il, à part les pleurs de son nouveau-né qui dort dans la chambre contigüe. C’est un cas propre à la femme, elle est programmée pour réagir aux pleurs de son bébé et n’entendre que sa voix même en étant plongée dans un sommeil profond.
image
S’il y a des voix qui retentissent dix fois plus fort que la voix de son nouveau-né, elles seront inaptes à la réveiller. La création de l’homme est assez extraordinaire.

Le fait de se tourner et se retourner durant le sommeil est un des signes d’Allah qui prouvent Sa Majesté :

Dr. Bilâl :
L’homme ne cesse de se tourner et se retourner pendant son sommeil, Allah (Exalté soit-Il) dit :

(Et Nous les tournons…)

[AL-KAHF (LA CAVERNE) : 18]

Dr. Nabulsi :
C’est une chose prodigieuse, lorsque l’homme dort, sa structure osseuse a déjà un poids, cette masse osseuse est supportée par des muscles ayant un poids. Le squelette et les muscles qui le couvrent exercent une pression sur les organes protégés par les os, ce qui risque d’altérer le diamètre des vaisseaux sanguins.
image
Lorsque le diamètre des vaisseaux sanguins se rétrécit l’homme éprouve une sensation d’engourdissement ; Allah (Exalté soit-Il) dit :

(Et Nous les tournons…)

[AL-KAHF (LA CAVERNE) : 18]

image
Le mécanisme est des plus étonnants. Allah (Exalté soit-Il) a placé un grand nombre de centres de pression chez l’homme. L’organisme humain est constitué d’un squelette et d’un système musculaire propre aux cellules et actionné par des centres de pression, or, lorsque l’homme dort sur le dos, le système musculaire envoie un message d’alarme au cerveau le prévenant de la pression qu’il subit, le cerveau répond par un ordre et la personne se retourne dans son lit.
La personne change de position tout en étant plongée dans un profond sommeil, elle peut se tourner et se retourner une quarantaine ou une cinquantaine de fois par nuit ; Allah (Exalté soit-Il) dit :

(Et Nous les tournons…)

[AL-KAHF (LA CAVERNE) : 18]

La Majesté d’Allah (Exalté soit-Il) s’impose, d’où le verset :

(Et Nous les tournons sur le côté droit et sur le côté gauche)

[AL-KAHF (LA CAVERNE) : 18]

Si l’homme se tournait à plusieurs reprises dans son lit dans un seul sens, sur le côté droit, il finirait par terre.
Le sommeil de l’homme est un des signes d’Allah qui prouve Sa Majesté.

Et louange à Allah Seigneur de l’univers